Aux racines de l’Histoire

Nouveau regard sur les parcs et jarDins du Valois

Dimanche 13 mars 2022 - 16h30

Le Parc est l’élément incontournable des résidences nobles d’Ancien Régime. Il est à la fois divertissant, décoratif, économique et symbolique. Avec le château et la ferme, il est un élément constitutif du domaine seigneurial. Le parc est lui-même divisé en plusieurs sous-ensembles : futaie, parterres, verger, potager, éléments techniques ou récréatifs tels que la glacière ou les fabriques…

Quant à l’eau, elle y fait l’objet d’un traitement particulier. Tout cela change, de décennies en décennies sous l’effet des modes mais également de saison en saison au rythme de l’année. Au travers de quelques exemples de jardins du Valois, (re)découvrez l’architecture et l’histoire de ces espaces privilégiés où André Le Nôtre n’est pas le seul à avoir fait preuve de génie…

CONFÉRENCE animée par Nicolas BILOT.

Dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

Le Valois et son double…

Dimanche 27 février 2022 – 16h30

Le Valois est un ouvrage né de la rencontre improbable entre un auteur du XIXe siècle et une femme photographe en prise avec la modernité de son temps. Le texte de Gérard de NERVAL, enfant du pays par sa mère, est celui du souvenir tant personnel qu’historique. Il se trouve associé aux photographies de la reporter Germaine Krull qui fit retour sur les lieux nervaliens au tournant des années 1930.

Cette conférence tentera d’explorer la genèse du projet et d’analyser le dialogue pluri-temporel permettant de renouveler la réalité des lieux sans rompre avec la poésie du texte.




Salle des fêtes
2, place Léon Radziwill
ERMENONVILLE


Plein tarif : 10€

Abonnements 3 ou 7 conférences

Histoire et Littérature

CONFÉRENCE animée par Catherine De LABORDERIE.

Dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

Résider et exploiter : les grandes fermes du Valois

Dimanche 3 AVRIL 2022 - 16h30

Au-delà des tours des châteaux et des clochers des églises, tout un pan du patrimoine dit “vernaculaire” révèle progressivement une richesse insoupçonnée.

Les grandes fermes, étudiées différemment depuis quelques décennies, notamment depuis que les archéologues et les géographes s’y intéressent, sont pour l’essentiel dédiées à la grande culture céréalière. Elles n’en restent pas moins des lieux de productions secondaires (élevage, maraichage, etc.) et surtout des lieux de résidence mais aussi de représentation pour les notables ruraux, qu’on a tôt fait de surnommer “les coqs de villages”.

Entre habitation et exploitation, terroirs et lieux de pouvoirs, les grandes fermes du Valois renferment quelques surprises qui ont valeur de trésors patrimoniaux et identitaires.

CONFÉRENCE animée par Nicolas BILOT et Maxime CHARTIER.

Dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

Archéologie & histoire des villages du valois

cuvergnon, glaignes et lagny-le-sec

Dimanche 28 novembre 2021 - 16h30

Depuis janvier 2020, les chercheurs d’Aquilon se penchent progressivement sur l’histoire et l’archéologie des villages du Valois.

Profitant du soutien des municipalités et de la Communauté de Communes du Pays de Valois, ils contribuent progressivement à renouveler la connaissance du Valois, entité à la fois géographique, politique et culturelle du Moyen Âge et de l’Ancien Régime.

En explorant le passé des plus petites cellules administratives du Valois (la seigneurie et la paroisse), les chercheurs mettent en lumière les cadres de vie de tous ceux qui ont forgé et transmis un territoire plus diversifié qu’on ne le croit.

CONFÉRENCE animée par Nicolas BILOT et Morgan HINARD.

Dans le respect des normes sanitaires en vigueur.

Les caves se rebiffent

Archéologie du sous-sol du Valois

Dimanche 26 septembre 2021 - 16h30

Parties invisibles de notre patrimoine, les caves ne sont pourtant pas dénuées d’atouts esthétiques. Leur fonction plurielle, lieu de stockage, de travail et parfois de négoce, explique la présence de décor dans un espace aujourd’hui dissimulé. Leur intérêt est également d’être les témoins d’une organisation parcellaire ancienne, altérée par l’évolution urbaine.

Structurellement, elles nous renseignent enfin sur les méthodes de construction mais aussi de gestion du sous-sol, notamment par leur lien étroit avec les carrières… et les soi-disant souterrains !
En bref, il s’agira de réévaluer l’intérêt archéologique et architectural des caves anciennes des villages et monuments du Valois.

CONFÉRENCE animée par Maxime CHARTIER.

Dans le respect des normes sanitaires en vigueur.